Back to All
Je suis Ariel Sharon
+

Je suis Ariel Sharon

"Roman " series

by Yara El-Ghadban
  • french-from-quebec
  • from-quebec
  • literary
  • women-s

Tel Aviv, 4 janvier 2006. Le premier ministre Ariel Sharon sombre dans le coma. Il demeure inconscient huit ans jusqu’à sa mort en 2014. Que se passe-t-il dans la tête de Sharon?

Le roman donne corps et voix à un chœur de femmes, Véra, Gali, Lily et Rita qui le mettent face à ses horreurs et à son humanité. Elles le guident vers la lumière quand les ombres de la mort l’assaillent.

Contributors

Yara El-Ghadban , author

Romancière et anthropologue palestinienne, Yara El-Ghadban vit et écrit à Montréal. Elle a publié chez Mémoire d’encrier son premier roman L’ombre de l’olivier (2011) et Le parfum de Nour (2015). Son plus récent roman Je suis Ariel Sharon est paru en septembre 2018. Elle a également codirigé l’essai collectif Le Québec, la charte, l’autre. Et après? en 2014.

Reviews

  • Usant de toutes les tonalités littéraires, la prose de Yara El-Ghadban vient déplacer le regard. Habitué-e de l’histoire rabâchée des manuels scolaires et autres majors des médias, le lecteur-trice sera transporté-e dans l’œil du cyclone, dans le calme apparent de l’hôpital, enveloppé-e au plus près par la guerre qui continue sa déflagration. Moins naïf-ve, il-elle se laissera emporter par le contexte et la plume qui conjuguent avec panache émotions et histoire(s). - Camille L., Le journal des alternatives (1er décembre 2018) Link to review
  • Yara El-Ghadban brosse le tableau d’un pays dévasté par une défaite éthique qui touche tout le monde, Palestiniens et Israéliens. À travers ce chœur de voix féminines et à travers le personnage d’une infirmière qui fait la lecture au malade, elle en appelle à la sagesse. - Kenza Sefrioui, Culture Livres (du 9 au 15 novembre 2018)
  • En se situant outre-vie, dans l’espace liminal du coma, Je suis Ariel Sharon s’affranchit des œillères partisanes et politiques pour aborder le conflit israélo-palestinien selon cette réalité que l’histoire et l’analyse ont trop souvent tendance à exclure : l’humanité d’un homme, son horreur et sa lumière. Ici réside la grande intelligence du livre de Yara El-Ghadban qui, reprenant et dépassant la célèbre formule de Spinoza, réaffirme que la littérature peut à la fois rire, pleurer, haïr et comprendre. (...) Dans les mouvements troubles et profonds d’une psyché endormie, Yara El-Ghadban déploie une écriture aérienne dont la poésie abolit les frontières entre les êtres, les corps, les langues, les époques, les histoires, les sexes, les âges et les confessions religieuses. - Paul Kawczak, Lettres Québécoises, num. 33

Rights Holder

Rights Holder: Mémoire d'encrier

email: commercial@memoiredencrier.com

website: http://memoiredencrier.com/

rights available: Tous | World

Additional Information

age range: General

number of pages: 136

publication date: 09/12/2018

Original language of pub: Français | French

Materials Available: finished book

Additional Materials: Fiche du livre