En route avec des éditeurs : Munich - Leipzig - Berlin

En route avec des éditeurs : Munich - Leipzig - Berlin

Deutsch | English

En 2020, le Canada sera l’invité d’honneur de la Foire du Livre de Francfort...

...Les préparatifs battent leur plein. Alors que plusieurs programmes sont prévus à l’appui de la traduction, de la production et de la promotion, ainsi que des fellowships et du matériel d’information, cette année-là, les éditrices et les éditeurs du Canada seront de retour à la Foire du Livre de Francfort.

En juillet, un groupe de vingt-cinq éditeurs et agents littéraires du Canada s’est rendu en Allemagne et je les ai accompagnés.

Notre circuit a débuté à Munich, bien connue pour son réseau dense de maisons d’édition, ses nombreux parcs et ses institutions culturelles. Après une première rencontre dans un Biergarten par un temps magnifique, la semaine a commencé par des séances d’informations à la Maison de la littérature de Munich.

Les informations portaient sur la scène culturelle de Munich, la Foire du livre de Francfort et le programme spécial réservé aux invités d’honneur, sans oublier le marché du livre en Allemagne. Après avoir ingurgité toutes ces données, et pour contrer le décalage horaire dû au voyage transatlantique, se dérouiller un peu les jambes et changer d’endroit étaient plus que bienvenus. Une partie du groupe avait rendez-vous à la Bibliothèque internationale pour la jeunesse, et l’autre, dans la librairie indépendante Lehmkuhl, dont les rayons accueillaient l’un ou l’autre ouvrage canadien.

Le lendemain, de nombreux éditeurs venus des environs se sont rendus à la Maison de la littérature de Munich pour y rencontrer le groupe canadien et la situation s’est inversée. C’était au tour du marché canadien, avec ses livres en langue française et en langue anglaise, de devenir le point de mire au cours de la première des deux séances de réseautage prévues. Au troisième étage, où l’ours de Thomas Mann veille et rappelle en même temps la faune du Canada, Canadiens et Allemands ont pu faire connaissance et échanger des points de vue, certains contacts donnant lieu à l’un ou l’autre contrat. Sous un bel arc-en-ciel, la ville nous a souhaité le meilleur pour la suite de notre voyage.

Le lendemain matin, notre autobus a quitté très tôt les rues étroites de la capitale bavaroise pour prendre la direction de Berlin.

Sur l’autoroute, les paysages se succédaient les uns après les autres. Nous avons fait un arrêt à Leipzig pour en apprendre plus sur la Foire du livre locale. La présentation du directeur de la Foire Oliver Zille, suivie de la visite du grand hall vitré vide mais chauffé qui ouvre chaque année en mars son espace aux éditeurs et aux amateurs de livres, a semblé se dérouler comme dans un rêve. Une photo de groupe, obtenue non sans quelques acrobaties, a permis d’immortaliser ce bref passage dans la ville du livre et de la musique.

Passant par Steglitz-Zehlendorf, nous sommes arrivés à Berlin et nous avons séjourné au LCB (Literarisches Colloquium Berlin), idéalement situé au bord du lac de Wannsee, où nous avons reçu un accueil chaleureux. Fort de la visite qu’il avait rendue en avril au Salon du livre de la ville de Québec, au Canada, le traducteur Frank Heibert nous a gratifié d’un aperçu amusant et enrichissant de ses expériences de médiation littéraire. Il a fait une série de recommandations qui pouvaient être utiles pour la seconde soirée de réseautage professionnels prévue le lendemain à l’ambassade du Canada. Cette réunion organisée à l’ambassade a incité un grand nombre d’intéressés à venir rencontrer les Canadiens, accueillis par l’ambassadeur Stéphane Dion. Après quelques discours d’introduction, les échanges se sont déroulés activement jusqu’à la dernière séance de réseautage.

Au terme d’un voyage riche en impressions où chacun et chacune avait pu établir de nouveaux contacts et approfondir d’anciennes connaissances, le programme du dernier jour comportait encore la visite des éditions Suhrkamp et une visite guidée de la Kulturkaufhaus Dussmann.

Enfin, les participants ont repris la route en direction de différentes villes du Canada. Plusieurs d’entre eux reviendront à Francfort en automne.

J’ai bien hâte de découvrir quels livres ils ont emportés dans leur valise et quels sont les titres qui, entretemps, ont peut-être déjà fait leur apparition sur le marché allemand.

On se voit là-bas ! We will see us there! Bis bald !

En savoir plus: La mission en photos

Texte et photos : Jennifer Dummer
Traduit de l'allemand par Marine Van Hoof